Le Prêt immobilier et le revenu de l’emprunteur

revenus emprunteurPour acquérir un bien immobilier quelconque, il est nécessaire de contracter un prêt immobilier. D’après l’Article L312-2 du Code de la Consommation, le prêt est accessible aussi bien pour l’achat d’un terrain que pour l'achat d'un immeuble. Mais, de nombreuses conditions peuvent aussi être rattachées au prêt immobilier. C’est le cas de la constance du revenu de l’emprunteur.

L’importance du revenu dans le cadre du prêt immobilier

Un établissement financier ne peut accorder de crédits sans avoir des preuves sur la capacité à payer d’un emprunteur. Ainsi, il se réfère toujours à la pérennité de son revenu. Pour être sûr d’avoir une réponse positive, il est préférable de ne faire une demande de prêt qu’après avoir été salarié pendant une longue durée. En fait, il est souvent difficile d’obtenir un crédit durant sa période d’essai.

Auparavant, c’était la stabilité au sein d’une entreprise qui était requise, mais étant donné la conjoncture, l’ancienneté dans le métier suffit maintenant. La crise financière a entraîné de nombreux licenciements dans tous les secteurs si bien que beaucoup de personnes changent souvent d’entreprise. C’est la raison pour laquelle les conditions ont été allégées.

La durée exigée peut varier d’un établissement financier à un autre. Des organismes de crédit plus exigeants veulent une ancienneté minimum d’un an pour octroyer un crédit à un emprunteur. Si l’emprunteur est un salarié, plusieurs pièces peuvent être demandées par l’organisme prêteur, et notamment un Contrat à Durée Indéterminée.

Toutefois, les exigences peuvent être plus souples pour des individus ayant opté depuis longtemps pour un travail en intérim.

Les autres points pris en compte par les établissements de crédit

L’ancienneté dans le métier ou encore le revenu de l’emprunteur ne sont pas les seuls critères pour obtenir une réponse positive à sa demande. Il faut également tenir compte de la durée du prêt et de la pertinence du bien immobilier en question.

Pour la durée, les banques hésitent souvent à octroyer un prêt immobilier sur de longues années, plus de 20 ans par exemple. Elles préfèrent ceux qui se font sur seulement quelques années pour ne pas s’exposer à des risques de non-paiement importants. Souvent, une durée allant de 10 et 15 ans est acceptable par les établissements financiers et n’aura pas d’impact négatif sur l’étude du dossier. Au-delà de cet intervalle, une étude particulière devra être effectuée.

Pour la pertinence de l’acquisition, il est préférable de prévoir un emprunt pour un bien immobilier ayant des critères positifs (situation en centre-ville, belle vue…)  que pour un autre ayant moins de valeur non seulement de par son prix, mais aussi de par son emplacement ou son ancienneté. En fait, le bien va permettre à l’établissement financier de se faire rembourser en le vendant en cas d’insolvabilité.

Obtenir le meilleur taux de crédit

Pour obtenir le meilleur taux de crédit du moment, utilisez notre comparateur de taux gratuit en cliquant sur le lien suivant : comparateur de taux de crédit.

 
Rachat de credit Credit immobilier Assurance credit