Comment fonctionne l’assurance chômage dans le cadre du prêt immobilier ?

assurance chomage creditL’adhésion à une assurance chômage n’est pas une obligation dans le cadre d’un contrat de prêt immobilier. Cependant, certains organismes de crédit l’imposent à tout individu voulant emprunter. Cette tendance est due au fait que la dernière crise a provoqué d’importants licenciements au niveau de nombreuses entreprises.

 

Conditions et mécanisme de l’assurance chômage

Un emprunteur est tenu, dans certains établissements, de souscrire une assurance chômage pour pouvoir bénéficier d’un crédit immobilier. L’adhésion à cette prestation nécessite au préalable une souscription à la garantie "décès incapacité". Ce qui implique donc que la personne soit déjà recevable en matière de couverture de prêt.

La prestation n’est aussi possible que si l’emprunteur est un salarié, en CDI, et dans certains cas, s’il dispose d’un minimum d’ancienneté chez son entreprise actuelle. Ce minimum peut être de 6 ou de 12 mois, selon l’exigence de la compagnie d’assurance.

Sont irrecevables :

  • les emprunteurs en période d’essai,
  • les salariés en période de préavis de licenciement,
  • les individus qui viennent de démissionner de leur entreprise,
  • les personnes qui ne sont pas prises en charge par le régime d’assurance chômage,
  • celles qui ont atteint un certain âge dans la majorité des organismes d’assurances.

La durée d’une assurance chômage est de 1 à 4 ans renouvelable automatiquement. Mais, elle peut être raccourcie soit par l’échéance du prêt immobilier, par le remboursement anticipé de ce prêt, soit par le départ à la retraite ou préretraite de l’emprunteur ou encore du fait de l’âge atteint prévu par le contrat.

Sa garantie peut être obtenue à l’issue du délai de carence à la seule et unique condition qu’il y ait licenciement de l’emprunteur par son entreprise.

Indemnités et prix de l'assurance chômage

Tous les prestataires en assurance crédit chômage possèdent leur propre système d’indemnisation. Mais, il y a un critère commun entre eux : la durée de la perte d’emploi. Le système existant chez certains assureurs se manifeste sous forme de report intégral des mensualités en fin de prêt non soumis à un supplément d’intérêts.

Auprès des autres organismes, l’indemnisation couvre l’intégralité ou une partie des mensualités de remboursement. Elle est généralement plafonnée. En général, la durée de la prise en charge est de 18 à 48 mois. Mais, dans certains cas de périodes de chômage répétées, elle peut atteindre 76 mois.

Le calcul de l’assurance chômage peut être effectué selon :

  • la valeur initiale du prêt : le coût de l’assurance se situe entre 0,09 % et 0,65 %,
  • la valeur des mensualités de remboursement : il est de 1 à 1,4 % de ces mensualités

Pour éviter les mauvaises surprises sur le contrat et son coût, il faut bien s’informer avant de s’engager.

Obtenir le meilleur taux de crédit

Pour obtenir le meilleur taux de crédit du moment, utilisez notre comparateur de taux gratuit en cliquant sur le lien suivant : comparateur de taux de crédit.

 
Rachat de credit Credit immobilier Assurance credit